(Forum RPG inspiré du livre Earth Girl Toute reproduction partielle ou totale est interdite.)
 

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un besoin de se défouler [libre]

Aller en bas 
AuteurMessage
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 20
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Un besoin de se défouler [libre]   Jeu 15 Mar - 20:37

Là où j'habitais avant, j'ai appris à faire de la boxe thaï. Ce style de combat m'a permi de me défouler mais aussi, plus tard de sauver ma peau. Mais très vite, la boxe est devenu un style de combat pur est dur. Même si les bases m'ont apporté qelques petits plus. Don arrivée ici, j'ai réussi à récuper un sac. Mais le problème s'est posé quand il a été question de l'accrocher quelques part. Mais j'ai trouvé une solution. Autour de l'Institut, pousse une gigantesque forêt, idéal pour les promenades, ainsi que pour les anthropes qui souhaitent chasser ou simplement se promener sous forme animale. Proche du début de la forêt, j'ai trouvé un arbre assez imposant et y a accroché mon sac... Il n'y a eu aucunes plaintes jusqu'à maintenant.

Le soleil déverse ses premiers rayons sur l'Institut. Dans ma chambre, j'enfile un pantalon de survêtement, et un top qui m'arrive au dessus du nombril. Normalement, il n'y a personnes de debout à cette heure. Je n'aime plus les regards des autres, des gars en particulier sur mon corps j'en profite pour me mettre comme ceci. Puis j'enroule autour de mes mains mes bandes pour la boxe. Sans bruit, je me glisse dans l'herbe encore emplit de rosée. La neige a fondu pendant la nuit. La brume s'élève, mais restant proche du sol. Donnant une impression fantomatique sur les lieux. Le froid m'agresse la peau, mais je pars en courant, ce qui me réchauffe rapidement.
Les bois sont silencieux, mes foulées font presque pas de bruits dans l'herbe. Puis peu à peu, des chants d'oiseaux emplissent le silence du ciel. Mais mon esprit est occupé par une tempète. Ce matin, j'ai été réveillée par un cauchemar. Non, pas par un cauchemar, juste une rediffusion d'un passage de ma vie, quand j'étais dans le sud. Un morceau de ma vie que je hais. Qui me bloque intérieurement...

Arrivée au sac, je prends le temps de m'échauffer, et de m'étirer, mais ceci fini, je frappe sans me retenir dans le sac. Mon poing s'écrase sur le tissu, puis j'enchaine. Je cogne sans retenue sur le sac, je libère toute ma rage, mon amertune... Mes coups s'enchainent, en accélérant, je passe sur une jambe puis une autre, pour taper avec chacun de mes pieds. Quelques minutes passent avant que je m'arrête. Le souffle court, mon coeur bat fort, le sang pulsent dans mes tempes. Mais les larmes coulent, et je ne peux pas les arrêter. Je colle mon front sur le sac. Essayant de cacher mon visage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus V. Kurtner

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Lun 6 Mai - 13:04

Cela faisait maintenant trois jours que Marcus était parti
pour une grosse randonnée. Il en avait besoin. Le travail sur sa luxuna avec le
professeur portait ses fruits, mais il se sentait encore à deux doigts de
craquer par moments. Si la plupart des autres résidents pouvaient éviter leurs
transformations, ou pouvaient tout du moins la prévoir, la sienne ne dépendait
pas de lui. Il ne pouvait entièrement s'y soustraire, à moins de devoir vivre
dans une grotte, et encore.


Perdu dans se pensais, Marcus marchait le long du sentier
qui le ramenait au chalet. Il sentait la brise sur son visage. L'air sentait le
pin et la rosée. La journée ne faisait que commencer et elle serait belle.


Quatre mois déjà. Quatre mois où il était à l'institut. Il
aimait sa nouvelle vie, mais il n'avait pas eu vraiment le temps de faire
connaissance avec les autres habitants. Cela n'était pas un réel problème, mais
mis à part le professeur et le bibliothécaire, il n'avait pas beaucoup de
personnes à qui parler. Personne de son âge. Il passait donc la plupart de son
temps seul à la bibliothèque en ont marché et grimpé dans les environs de
l'Institut.


Il arrivait à l'orée du bois quand
il entendit un son étouffé. Il aperçut à travers l'arbre une fille en train de
taper dans un sac. Il l'avait déjà croisé sur le Domaine... Lili quelque chose.
Il s'approcha. Elle semblait vraiment avoir un sacre rage. Le sac tremblait
sous ses coups de poing et de pieds. Elle savait ce qu'elle faisait, et ce
n'était pas sa petite taille qui l'empêchait de faire trembler la branche sur
laquelle le sac était attaché.



Soudain, elle s'arrêta. Puis il vit les larmes couler sur ses joues. Il ne
savait pas quoi faire. Devait-il la laisser seule ou s'approcher et la
réconforter au risque de l'effrayer ou de la blesser dans son amour-propre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 20
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Lun 6 Mai - 14:46

Ce n'est seulement lorsque les images ont fini de défiler, que les larmes cessent elles aussi. M'éloignant un peu du sac, je m'essuie les yeux, devenu surement rouges. Un pointe de colère, contre moi-même me prends. Pourquoi les seuls souvenirs auquels je me raccroche sont ceux remplis de morts, de pleurs et de cris? Pourquoi je n'arrive pas à tirer un trait? D'accord, je me doute bien qu'il me faut encore du temps mais je commence en avoir assez.
Tous en étant dans mes pensées, je défais les bandes qui entourent mes mains. Ceci fait, elles vont trouver le fond de ma poche de mon jogging. Maintenant que j'y pense, j'aurais peux-être dû prendre une veste. Maintenant j'ai chaud, mais je ne doute pas que dans pas longtemps je vais commencer à ressentir la morsure du froid. Soudain quelque chose me tire de mes pensées. Un impression, un frisson qui m'a traversé tous le corps. Lentement je fais demi-tour sur moi même, mes yeux scrutant la mer de végétation qui m'entoure. Là, à quelque mètre quand même trop loin pour le voir avec netté, un homme. A se que je vois mes instincts de survies sont encore intactes...


Soudain, j'ai envie de fuir en courant. Mais ma fierté, souillée, est trop présente. Je reste là, sans bouger. Puis lentement, je fais un pas, puis deux. Quelques instants plus tard, il y a plus grand chose que me sépare du jeune homme. Instinctivement, je croise mes bras contre mon ventre, cachant en passant mes cicatrices paralléles.
Grand et élancé, il dégage une froideur comme les personnes de hauts rangs. Mais quelque chose me dit qu'il n'est pas ainsi. Des cheveux clair coupés à la militaire, ainsi que des yeux aussi gris qu'un ciel d'hiver. Il doit être plus grand que moi, dire un âge m'est impossible car pour moi son maintient semble le vieillir. Pas de beaucoup mais un peu quand même... En voyant sa tenue, je ne doute pas qu'il reviens de promenade. Aucun doute, il fait parti de l'Institut.
De nouveau la peur vient alourdir mon estomac, mais j'arrive quand même à prenoncer un mot. Je ne suis même pas sur qu'il entendra..

-Bonjours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus V. Kurtner

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Lun 6 Mai - 15:41

Marcus la voit s'approcher.
Elle semble avoir honte de ce que j'ai vu. De ses larmes. Il a vu les cicatrices sur ses bras. Même si elle a essayé de les cacher. Il sait ce quel fait. Mais il ne dira rien.
Elle prononce un unique mot, tellement doucement qu'il ne faillit pas l'entendre.
_"Bonjour."
Cela surprend le randonneur. Pas tant le fait qu'elle lui dise bonjour. Mais cela fait des mois qu'un inconnu lui adresse la parole. Instinctivement, il répond.
_"Salut, je suis Marcus, je viens d'arriver il y a quelques mois. "
Il se sentait complètement idiot. Il ne savait même plus comment entamer une conversation. Et le fait que la première personne qui lui adresse la parole soit une fille en pleurs et potentiellement mal dans sa peau n'arrangeait pas vraiment la situation. Il devait dire quelque chose, ne pas rester silencieux.
_" Joli droite au fait."

"Crétin" se dit-il intérieurement "pourquoi tu as dit ça"
Ne sachant pas vraiment comment réagir, il sourit d'un air gêné en espérant que cette Lili aurait plus de conversation que lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 20
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Mar 7 Mai - 5:26

Miracle il a bien entendu ma salutation. Un sourire vient relever quelques secondes mes lèvres. Mais il disparait rapidement. Non Lili, n'accorde pas ta confiance. Mais le jeune homme me sort de mes pensées en me répondant:

-Salut, je suis Marcus, je viens d'arriver il y a quelques mois.
-Moi c'est Lili.
La moindre des politesse est d'au moins présenter mon prénom. Quatre mois.. Je comprends mieu pourquoi sa tête ne me revient pas. Ne sortant pas souvent, ou du moins si je sors je ne cherche pas à croiser du monde, je ne connais pas grand monde dans l'Institut. Jusqu'à maintenant cela m'avait pas posé de problème, même si Effie est peut être la seule personne que j'ai envie de revoir..

-Joli droite au fait.

Je le regarde surprise, sa réponse en retour est un sourire gêné. Je ne m'attendais pas du tout à ce genre de phrase de sa part. Mais cela fait quand même du bien qu'il n'est pas le genre du personne qu'il parait être. Froide, hautaine. Et il a l'air aussi doué avec les mots que moi. Je sens le soleil devenir de plus en plus présent, éclairant de plus en plus la clairière mais je n'ai nulle envie de me tourner pour voir sa position. Après tous sentir les rayons chauds du soleil sur ma peau est déjà très bien. La fin de l'hiver arrive bientôt. D'un côté c'est bien, mais de l'autre cela m'embête un peu. Bonjour les shorts et débardeurs... Mais c'est surtout que je ne regarderai pas, au risque de tourner le dos au jeune homme.

-Merci, tu t'y connais un peu?

Le tutoiement est venu naturellment. D'ailleur la seule personne que je vouvoie est le Professeur, sinon les autres, quelqu'ils soit n'y ont pas le droit. Après tous c'est lui qui m'a sorti de l'enfer de mon ancienne vie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marcus V. Kurtner

avatar

Messages : 40
Date d'inscription : 04/05/2013
Age : 23

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Mar 7 Mai - 16:49

_" Un peu" dit Marcus en enlevant son gilet et en lui tendant
" Enfile ca, tu vas attraper la crève sinon"


Il regarda le sac, et, soudain, frappa dedans. Poing, pied, genou,
coude. Chaque extrémité de son corps semblait être une arme. Même si il n'avait
pas la subtilité et l'agilité de Lili, qui compensait son manque de force par une
précision monstrueuse. La branche tremblait sous la violence de ses assauts.


Il continua ainsi pendant quelque minute, puis s'arrêta. Il était
à peine essoufflé. On aurait pus croire qu'il venait de soulever un carton, ou
qu'il avait déplace une chaise. Pas qu'il avait fait un enchainement qui aurait
probablement pus tuer quelqu'un.





_"J'ai pas le même style que toi, le tien est plus
sobre, plus élégant je trouve.
"


Il la regarda, et se surpris à penser que c'était peut être
sa première amie ici. Sa tête lui tournait un peu. Ces deux dernières nuits, il
n'avait dormi que trois ou quatre heure pour pouvoir faire trek qu'il s'était imposé
aussi afin se vider la tête. Les séances avec le professeur était très utile
pour contrôler son autre nature, mais elle était éreintante mentalement.


Il s'assit dans l'herbe. Il fouillait dans son sac quand il
entendit Lili


_" Merde"


Il se retourna et vit qu'elle s'était coupée sur un caillou
en essayant de s'assoir.


_"T'aurai pas une trousse à pharmacie dans ton sac" lui demanda
la jeune fille en esquissant un rictus de douleur.


Elle leva les yeux et vit le regard effrayer de Marcus


_"Recule"


_"Quoi ?!"


_"Recule je te dis"


Lili ne semblait pas comprendre pourquoi le jeune homme si
confiant et amical quelques secondes plus tôt était terrifié à la vue de
quelque goutte de sang.


_"Tu as peur du sang, ou un truc du genre" demanda
l'adolescente.


Marcus, de son coté, savait qu'il n'allait pas tarder à
perdre le contrôle. Déjà l'odeur âcre du sang lui montait à la tête et le
rythme des derniers jours ne lui permettrait pas de contrôler sa
transformation.


_"Casse-toi" cria-t-il


Sur ce, il se retourna et courut dans la direction opposée
au hameau.


La suite se fit beaucoup plus floue. Sa mémoire était
fragmentaire.


Il se rappelait d'une course dans les fourrés, d'un monde vu
à travers les yeux de l'autre, une chute et une incroyable douleur.


Il se réveilla trois jours plus tard à l'infirmerie, une
épaule bandée, un trou noir dans ses souvenirs et le gout de la trahison et de
la honte dans la gorge.


[Tu fais encore un Rp dans les bois, et on se retrouve à l'infirmerie Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 20
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   Mar 7 Mai - 20:03

-Un peu. Enfile ça, tu vas attraper la crève sinon.

Je regardai un moment stupéfaite et hésitante la veste que me tendait Marcus. Puis lentement je la pris. Alors qu'il s'avance vers le sac, j'enfile le vêtement. L'odeur du jeune homme m'envahit, alors que la veste, bien trop grande, vient me couper de la froideur qui m'avait enveloppé. Je dois avoir une apparence pire que d'habitude. Mais le bruit sourd d'un coup me fais me retourner. Marcus vient donner un coup violent dans le sac. Mais alors que celui-ci commence à se balancer lentement, le coude du jeune homme vient s'écraser contre le tissu.
Il s'en suit un sorte de dance mortelle, d’ailleurs je crains un instant que la branche lâche.
Mais celle-ci est toujours là lorsque Marcus s'arrête, nullement essoufflés. Et après cela il s'y connait un peu? Foutaises, chaque coups qu'il a mimé aurait pu bien casser quelques os. Alors que je vais pour lui faire la remarque, il a déjà pris la parole.

-J'ai pas le même style que toi, le tien est plus sobre, plus élégant je trouve.

Alors qu'il commence à s’asseoir dans l'herbe, je l'observe. Est-ce que cela pourrait être le début de la fin? Pourrais-je bientôt plus me balader avec la peur au ventre? Tous en lui parlant, je commence à me baisser, gardant quand même une distance respectable entre lui et moi.

-Merci pour le compliment, mais je n'ai pas trop le choix. Je suis se qu'on appel un poids plume... Merde!

Je regarde ma main, traversée par une esfilade. Pas profonde, mais assez pour libérer un filet de sang que je fixe. Comme une rêveuse je demande à Marcus.

-T'aurai pas une trousse à pharmacie dans ton sac?

Mais il n'y a pas de réponse. Donc je me détache de ma main,pour voir le regard horrifié du jeune homme. A t-il une phobie?

-Recule.
-Quoi ?!
-Recule je te dis!
-Tu as peur du sang, ou un truc du genre?

Mais ces derniers mots, alors qu'il disparaît dans les bois, me fais voir rouge.

-Casse-toi.

Je reste un moment sans bouger, avant de bondir sur mes jambes et courir dans sa directions. Alors que je slalome entre les arbres, je me dis: pourquoi je le suis? Je le connais à peine ce mec! Mais pour le moment, seuls les battements de mon cœur me parviens au cerveau.

***

Je suis enfermée de nouveau dans ma chambre. Les souvenirs de il y a trois jours me reviennent en mémoire, alors que mes yeux tombent sur la veste posée sur les draps.

J'avais marqué un temps d'arrêt contre un arbre pour reprendre mon souffle. Lorsque le bruit des branches attira mon attention. Un loup venait de sortir des fourrés, son pelage blanc grisonnant à cause des ombres. Ses yeux topazes me fixaient. Il n'y avait plus rien d'humain dans ces yeux. Et j'en fus sure lorqu'il retroussa ses babines, dévoilant des crocs d’albâtres. La tentation de me transformer perça la peur, mais je ne voulais pas blesser de nouveau quelqu'un. Pas comme Effie.
Comme au ralenti je vis le poids de l'animal passer sur ses pattes arrières, puis elles se sont détendues. Déjà il était sur moi. Mes mains mon bras vint se mettre à la rencontre de ses crocs, alors que ses griffes rentraient dans mes vêtements. Ignorant la douleur vive de mon avant bras, je laissai mon corps prendre les commande, et en grognant, tous en agrippant la fourrure du cou, et poussant sur mes jambes, je fis basculer l'animal sur le côté. Sauf que le sol, fragile à cet endroit, s'ouvrit sous lui. Lorsque je me relevai, je vis le corps de l'animal dans le trou de quelques mètres de profondeurs.


Le bandage recouvre encore mon bras, mais étrangement je n'ai pas peur de ce loup. Ou de Marcus vu qu'il ne font qu'un. Donc lentement j'attrape la veste, et ayant appris qu'il s'était réveillée je sors de ma chambre.

[ je te laisse commencer à l'infirmerie]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un besoin de se défouler [libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Un besoin de se défouler [libre]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» On a tous besoin de se défouler
» Besoin de se défouler(Chris)
» Bagarre au réfectoire [Libre, venez vous défouler !]
» [Zachary] J'avais juste besoin de m'éloigner, me défouler... ~Partie 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Girl :: Territoire de l'Institut :: Bois-
Sauter vers: