(Forum RPG inspiré du livre Earth Girl Toute reproduction partielle ou totale est interdite.)
 

AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte

Aller en bas 
AuteurMessage
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Découverte    Ven 9 Mar - 20:06

Le soleil commence à teinter le ciel de couleurs vives. Et cela me fais penser à une aquarelle. Ce soir, la palette est dans les couleurs chaudes. Jaunes, allant dans les orangés pour finir sur du rouge. Le soleil commence à se cacher derrière la montagne. Disque rougoyant, tel une tache de sang dans ce ciel. Sang... Il hante mes nuits, dans d'horribles cauchemars. Qui se finisse souvent par un réveil où je hurle un cri silencieux, les larmes dévalant mes joues. Je mets ma main devant mes yeux, essayant vainement de faire disparaitre les images, et en reculant de la fenetre . Je pousse une porte entrouverte grâce à mon dos .

Quand je retire ma main, je découvre la salle commune. Grande, permettant d'acceuillir un grand nombres de personne. Et le plafond est haut au dessus de ma tête. Dans un coin un billard, où est abandonné des boules. Dans un autre tous un cercle de fauteuil et de divans, de couleurs différentes, tantôt vives, tantôt moins.
Et une énorme baie s'ouvre sur un lac . Je traverse la pièce recouverte de plancher, et me stoppe devant la vitre . L'eau qui est si pure, qu'elle prend toujours la couleurs du ciel. Là, il est devenu sanglante à cause du soleil et du ciel . Pourquoi il y a toujours ce rouge partout.. Qui me rappelle tant de mauvais souvenirs.
Je recule lentement, reserrant autour de moi mon large sweat à capuche noir. Un frisson me parcours l'échine. Je repars vers les fauteuils. Je m'assis dedans, remontant les genoux contre moi. Je ferme les yeux, plongeant ma tête dans mes bras. Mais rien, le noir total . Aucuns souvenirs. Même mon nom n'est rien, je l'ai choisi moi-même en arrivant ici. J'ai l'impression d'être une coquilles vide. Mes seuls bagages ce sont les cauchemars. Ma main commence à remonter vers ma lame, mais je la stoppe à temps. Non, pas ici. Même, il ne faut pas que je commence à faire sa, car si je commence, je ne pourrais m'arrêter que quand j'aurais fini. Je m'enfonce un peu plus dans le fauteuil, profitant de ce silence, de cette tranquilité. Et pour mieux apprécier l'image du petit garçon qui se forme sous mes paupières closes.

[Edit Professeur: Ton Rp est un peu court, serait-il possible de l'étoffer un peu plus s'il te plait? Dura lex sed lex... La loi est dure mais c'est la loi. Je te demanderais également d'arrêter de mettre un espace entre le dernier mot des tes phrase et le point pour des raisons de lisibilité... Merci d'avance]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie S. Pendragon
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Sam 10 Mar - 21:28

Elle était rentrée comme une furie, tel un violent coup de vent, pour reculer et aller s’affaler dans un fauteuil. Elle avait marqué une pause devant la baie vitrée, et Effie avait eu le temps d’apercevoir un profond désespoir au fond de ses yeux. Souffrance. Elle ne l’avait pas vu et semblait avoir hésité à faire une geste terrible. Solitude. Cette fille, sortie de nulle part, venait de passer le seuil de la salle commune, accompagnée d’un passé sûrement lourd et trainant avec elle ses malheurs. Cauchemar.

Effie sût à cet instant précis qu’elle ne pourrait pas l’oublier. Pas tant que cette ombre planerait au-dessus de sa tête et que ses yeux semblerait dénué de toute lueur de vie : empathique.
Alors elle se leva de son fauteuil isolé dans le coin, sorti de l’ombre qui baignait cette partie de la pièce et alla s’asseoir en face d’elle. Elle fixa son regard sur la table basse entre elles.

Cette fille, elle l’avait déjà croisé à la bibliothèque : Lili, elle s’appelait ainsi. D’après les renseignements qu’elle avait pu obtenir, elle était nouvelle. Effie se pencha pour prendre un paquet de carte sur la table basse. Elle en sortit les petites feuilles cartonnées, 64 au total. Pique. Trèfle. Losange. Carreau. Du rouge et du noir. Sang et ténèbres. Ou bien amour passionné et nuit étoilée. Tout dépendait de l’interprétation et de l’humeur.

La grande blonde se dit à nouveau qu’elle était bizarre, trop psychologue pour une fille en pleine adolescence. Mais qu’avait-il de mal à ça ?

- Tu joues ? demanda-t-elle d’une voix sereine, comme si ce qui se passait était le plus naturel du monde.

Et sans attendre de réponse elle fit trois petits tas, un pour Lili, un pour elle, et un tas pour piocher. Elle prit son tas, disposa les cartes en éventail dans ses mains, les arrangeant de sa main gauche pour que l’espace entre chacune d’elles soit le même partout. Perfection. Cela faisait partie de ses particularités, un peu maniaque et perfectionniste, totalement.

Elle finit son éventail, le tenant fermement de la main droite puis se recula dans le fauteuil et se mit en tailleur.

- Une bataille, ça te va ? Je ne connais rien de mieux.

Et elle plongea ses yeux bleus dans ceux de Lili, esquissant un sourire. Soit elle déciderait de la rejeter, se lèverait et sortirait comme elle était entrée ; soit elle lui autoriserait ce court moment de complicité. C’était ce qu’elle espérait, car qui sait, peut-être que ce qu’elle percevait dans l’air était le bourgeon d’une amitié future ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Découverte    Dim 11 Mar - 19:52

Un bruit de pas me fait ouvrir les yeux. Une fille blonde vient sortir de l'ombre d'où elle était. Je sursautai malgré moi. Depuis quand elle était là? Es-que elle l'avait vu? Surement. Qu'elle idiote! Entrant dans cette pièce, troublée, je n'ai rien vu. Mais cette fille blonde... Effie! Un sourire étire ses lèvres, quelques secondes. Mirage.

Effie s'assoit en face de moi. Je la laisse faire. Etrangement, depuis que je l'ai vu, j'esperai la revoir. Revoir son visage, si enfantin... Qui me rappelle que la vie est belle. A été belle pour mon cas. Mes brides de cauchemar commence déjà à s'éloigner. J'oublie le sang, les cris.
Eff' se penche pour prendre un paquet de cartes. Elle les sort. Carreaux, étoiles, tréfles, coeur. Carreau, fenêtre qui peut être une porte pour n'importe quelle destination, pour n'importe qui. Etoile, haute et inaccessible dans le ciel. Trefle, plante qui porte chance. Et coeur... Pour moi, le coeur est tari, brisé..

-Tu joues?

Question mais la jeune fille n'attend pas ma réponse. Elle a déjà placé trois paquet. Un au milieu, un pour elle, un pour moi.

-Une bataille, ça te va?

Nouvelle question pendant qu'elle met en place ses cartes dans sa main. Ceci fini, elle plonge ses yeux dans les miens, et un sourire étend ses lèvres. Elle attend. Me donnant toute liberté d'accepter ou non son offre. Je m'assois au bord du fauteuil, range ma lame à l'abri dans mon sweat, puis passe un main dans mes cheveux. Enfin, je prend mon paquet, le met en éventail, tri puis lui dis. D'une voix basse.

-D'accord, allons y. Commence.

Une onde de chaleur me réchauffe.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie S. Pendragon
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Mar 13 Mar - 19:03

Commence.

Effie posa une carte. 10 de trèfle. 10 années de bonheur comme aurait dit sa nourrice. Elle sentit son cœur se serrer à cette pensée mais à nouveau chassa cette petite ombre pour se reconcentrer sur Lili.

Son visage s’était apaisé, les commissures de ses lèvres s’étendaient même un peu, timidement. Elle souriait. Ses cheveux blonds, aux mèches roses et vertes pommes, tombaient en cascade sur ses menues épaules. La manche de son pull qui était légèrement tombée, dévoilaient une série de cicatrices. Mais elle souriait. Et Effie pensa à sa brulure, elle datait d’hier et formait un petit point plus foncé sur le bout de son doigt. Sa métamorphose avait accéléré le processus de guérison. Ce n’était pas la même chose, mais la grande blonde se dit pourtant qu’il y avait une similarité entre ces deux actes, quoi que soit leurs motivations.

Son regard se perdit à nouveau et rencontra la fenêtre. Le ciel commençait doucement à s’assombrir, bientôt on apercevrait la lune, perdue au milieu de l’immensité noire. Effie se leva, gardant son paquet de carte à la main. Elle fit quelques pas, légèrement chancelante car elle s’était levée trop vite et se dirigea vers l’interrupteur près de la porte.

Avant d’appuyer, elle embrassa la pièce du regard et se dit qu’elle aimait cette heure-ci. Entre chiens et loups, lorsque l’on ne sait plus très bien si on doit dire « nuit » ou « jour ». L’atmosphère était comme dans un rêve, ni pesante, ni détendue, un peu entre les deux et Effie se dit avec un sourire qu’elles se trouvaient dans une bulle temporelle, loin de tout. La lampe éclaira la pièce de sa lumière douce, agréable.

Elle revint s’asseoir, se remit en tailleur et boutonna un peu plus son gilet. Elle ferma les yeux quelques instants, il lui semblait qu’une éternité venait de se dérouler alors que cela ne venait de prendre quelques secondes à peine. A travers la fenêtre, Effie vit quelques particules blanches tomber du ciel.

- Il neige...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Découverte    Mer 14 Mar - 14:33

On joue. Sans prononcer une parole. Mais cela ne me dérangeais aucunement. Le contraire, cela m'appaisait. Le soleil descend toujours, plongeant petit à petit la pièce dans l'obscurité. Un douce obscurité. Car oui, je l'apprécie. Je la considère comme une amie, une alliée. Aussi loin que remonte mes souvenirs, cela veut dire pas loin, je n'ai jamais eu peur du noir. Même, quand je dors, ou quand je réfléchis, j'éteinds toutes les lumières, et fais tout pour me plonger dans un noir le plus total.
Car la nuit m'a souvent venu en aide quand je vivais dans le ghetto, nombre de fois que j'ai réussi à m'en tirer sans une égratinure. Grâce à lui.

Effie s'est levée pour aller allumer. Quand la lumière d'une lampe illumine la pièce je ne lui en veux pas d'avoir allumé. Car on ne voyait presque pas nos cartes. Après s'être assise, elle referme un peu plus son gilet. C'est vrai, l'air s'est légèrement refroidie.
Après avoir fermée les yeux, quelques secondes, Eff' regarde la fenêtre, puis se relève, et s'arrête devant la surface transparente. Doucement, comme si elle a peur de briser le calme de la pièce, elle dit:

-Il neige...

Je me lève à mon tour, sans bruit. Et va me poster à côté d'elle, ni trop loin, ni trop près. En effet des flocons tombent lentement. Puis ils se font peu à peu plus nombreux. Recouvrant les traces des occupants qu'ils ont fait, remplacant celle qui avait fondue. Sans quitter le dehors des yeux je lui demande:

-Tu aimes la neige?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire Senn
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Mar 20 Mar - 20:11

Sa rencontre de la veille l'avait laissé songeur et une fois de plus, il avait profité de son après midi pour se promener. Ainsi, il était retourné au bosquet et avant de partir plus loin afin d'éviter toute rencontre avec un résident. La rencontre avec Effie l’avait secoué et il ne désirait pas renouveler l’expérience avec quiconque…

La nuit commençait a étendre son manteau au dessus la fine couche de neige qui recouvrait le sol quand une sorte de sixième sens le prévint que la neige n'allait pas tarder a retomber et il décida donc de rentrer. Il rejoignit le premier chemin qu’il croisa et se rendit compte que ce dernier passait devant le châlet principal. Lorsqu’il passa au niveau de la salle commune, il vit la lumière s'allumer. Intrigué par cette présence dans cette pièce habituellement vide à cette heure, surtout en cette période de l'année, il se rapprocha et se permit un coup d'œil depuis la fenêtre. C'était encore elle! La belle jeune fille ocelot qu'il avait surpris la veille dans la forêt, après sa métamorphose... Alors qu’elle retournait s’asseoir, Grégoire reconnu la fille qui l’accompagnait. C’était Lili, une fille qu'il avait remarqué à cause de son prénom peu commun et son passé sombre que pas mal de résidents connaissaient grâce au bouche à oreille. L’histoire de son enfance, plus précisément de sa première métamorphose avait profondément secoué le jeune homme et il avait éprouvé beaucoup de peine pour elle. Suite à ces évènements, Lili serait devenu dépressive, voir même folle mais Grégoire ne prêtait pas attention à ces rumeurs et la trouvait plutôt jolie. Les mèches parsemées dans ses cheveux blonds étaient d'inhabituelles mais encadrait bien ce visage pâle aux traits tristes et tirés. Les deux adolescentes étaient en train de jouer aux cartes et après quelques instants, obnubilé par la présence des deux belles jeunes filles, Grégoire perdit toute politesse et décida de faire le tour du bâtiment afin de se joindre à elles.

Il essuya ses chaussures sur le paillasson et à peine le seuil de la porte franchi, des petits flocons blancs commencèrent leur lente et majestueuse descente vers le sol. En se glissant discrètement entre les sofas, Grégoire faisait mine de regarder le lac à moitié gelé tout en s’approchant du duo qui disputait une partie de cartes. Il allait se présenter à elles et entamer une discussion quand Lili demanda :

-« Tu aimes la neige ? »

Ne sachant si cette question lui était adressée, Grégoire l’ignora et préféra aller s’asseoir doucement sur le fauteuil placé à coté de lui. Il prit un magasine au hasard et il se plongea dedans tout en espérant que les jeunes filles le remarqueront et l’inviterons à leur jeux. Le désir de faire plus ample connaissance avec Lili était aussi grand que celui de réparer son erreur de la veille… Le mensuel comportait un documentaire sur les prédateurs d'Amériques du nord et leurs habitudes. Ce détail le fit sourire et sans s'en rendre compte, il se coupa du monde extérieur pour s'immerger dans la lecture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie S. Pendragon
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Jeu 22 Mar - 20:53

Lili venait de lui poser une question qu’elle n’avait pas tout à fait comprise ou plutôt écoutée, trop absorbée par ses pensées. Mais il y avait autre chose, une légère brise qui venait de lui caresser les mollets à travers son jeans, un bruit étouffé et un bruissement du côté des magazines. Sûrement devait-elle rêver... Etait-elle devenue paranoïaque ? Ou quelqu’un venait-il vraiment d’entrer ?

Alors, doucement, sans vraiment donner l’impression de se déplacer, Effie fit quelques pas. Elle ne vérifia pas si Lili la regardait, ou si cette dernière était encore perdue dans la contemplation du dehors, mais elle s’avança, doucement, vers les étagères. La jeune fille aimait cette sensation de se mouvoir silencieusement, comme sous sa forme animale, et même si aucun coussinet ne venait atténuer le bruit de ses pas, il lui semblait qu’elle se débrouillait plutôt bien.

Un pas, deux pas... Lili la regardait sûrement maintenant. Elle se trouvait à plus de 5 mètres de sa position initiale devant la fenêtre et les étagères se rapprochaient petit à petit. Effie espérait de tout cœur que Lili ne la hèlerait pas mais de toute façon, si quelqu’un se trouvait là, il était coincé... A moins de ne sortir par la fenêtre ? Paranoïa... Elle songea à s’arrêter, mais continua et s’avança plus franchement. Alors qu’elle allait dépasser l’étagère, sa chaussure émit un discret crissement contre le plancher.

Leurs yeux se rencontrèrent.

- Toi...

C’était Grégoire, le garçon de la vieille... Son insomnie se ressentait à travers ses traits légèrement tirés et les petites ombres sous ses yeux, qui lui donnaient un air étrangement fragile ou mélancolique. Beau, à nouveau ce mot lui venait à l’esprit alors qu’elle tombait nez à nez avec cette silhouette qui évoquait en elle du dégout, de la peur, de la honte... et de l’embarras. Elle sentit comme un papillonnement au creux de son ventre. Etait-ce parce qu’elle n’avait pas mangé depuis la veille ? Sûrement. Elle baissa les yeux vers les mains du jeune homme, forte et puissante puis soupira assez fort pour que Lili l’entende :

- On n’est plus seules...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Découverte    Ven 23 Mar - 10:40

Effie n'a pas entendu ma question, car elle est complètement perdue dans ses pensées. Donc je ne cherche pas à l'en faire sortir. Donc je retourne à ma comptemplation, mais en bas, je discerne une silhouette. Qui pourrais sortir à cette heure? Puis, quelques minutes plus tard, une légère brise fait bouger un cheveux. Du coin d'oeil, je vois Eff' qui recule lentement, sans faire de bruit, et je la laisse faire car elle aussi à vu qu'on était plus seules.

Pendant tous le long de sa traversée, je m'extasie à moitiée sur la discrétion de ses pas sur le plancher. Ses longs cheveux longs bougent sans bruits, suivant le mouvement de ses épaules. Ainsi que ses yeux bleu, fixent, concentrés leurs objectifs. Elle me fait pensée à une félin... Mais je me rends compte à ce moment là que je ne laisserai, personne, la briser. Briser la joie et la purté de Effie.
Elle ne s'arrête vers le fauteuil caché derrière le range magazine, et ses lèvres bougent, elle murmure quelques chose que je n'entends pas d'où je suis. Donc j'avance un peu, de quelques mètres à peine. Mais je peux voir les expressions, les sentiments qui s'échappent des yeux d'Eff'. D'abord de la fascination, puis de la peur, du dégout, de la honte. Je fronce les sourcils, que c'est-il passer entre c'est deux là? Une pointe de colère prend place dans ma tête.
Effie soupire, brisant le silence de la pièce.

-On est plus seules...

Je parcours les quelques mètres qui me sépare d'elle. Mais la personne devant elle, assise dans le fauteuil, brise la joie dans laquelle je baignais il y a quelques secondes. Pour être remplacée de nouveau, par la méfiance, et la douleur qui m'envellope habituellement.

C'est un garçon, un jeune homme de à peux près mon âge. Des yeux bleus, presque gris sont soulignés par des légères cernes, et ses cheveux bruns foncés tombent un peu sur son visage. Bien batit, il doit être habitué aux efforts physiques. Ses grandes mains, qu'on pourrait comparer à celle d'un adulte enserre le magazine qu'il lisait.
C'est vrai. On peut qualifier ce garçon de beau... Mais un frisson me parcourt toute entière. J'ai l'impression soudain que la pièce est plus froide, et une bile me prends à la gorge. Mais malgré ma seule envie de m'assoir sur un fauteuil, je les regarde tour à tour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Grégoire Senn
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 23
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Lun 26 Mar - 20:57

Plongé dans sa lecture, Grégoire n'avait pas remarqué la jeune fille qui s'approchait de lui avec la démarche d'un félin et ce fut seulement le crissement d'une de ses chaussures sur le plancher qui le tira de sa transe. Immédiatement il leva les yeux et rencontra les siens:

-" Toi..."

Sans le vouloir, il posa sa main sur ses médaillons et ses souvenirs de la veille jaillirent d'un coin de sa tête. Il se revoyait suivant cet ocelot qu'il avait identifié comme un résident maîtrisant la supranoïa et qu'il avait suivis par curiosité. S'ensuivait la rencontre avec cette magnifique fille...

L'adolescente, surement surprise par sa présence avait une nouvelle fois oubliée de cacher ses pensées et ce que Grégoire y découvrit lui causa de la culpabilité et du regret: elle ne l'avait pas pardonné. Toute la matinée, il s'était torturé l'esprit à trouver un moyen de se rattraper et avait finis par jeter l'éponge, ne trouvant que des questions à ses questions... Le fait de l'avoir surprise en sous vêtement, au beau milieu de la nuit juste après une métamorphose avait mis l'anthrope dans un état mêlant honte et dégoût, curiosité et haine. Et tout à l'heure, sans s'en rendre compte, il s'était jeté dans la gueule du loup.

Effie avait cessé de le fixer pour diriger son regard plus bas, vers le magasine qu'il tenait entre ses mains avant de soupirer d'un ton légèrement méprisant.

-"On n’est plus seules..."

A peine ces paroles prononcées, Lili nous avait déjà rejoins. Par réflexe, Grégoire sonda l'arrivante et trouva immédiatement le gouffre de méfiance qu'elle avait vis à vis de lui. Après quelques secondes d'observation, il lut de la douleur sur ses traits, une douleur discrette, presque imperceptible, comme si l'adolescente vivait constamment avec elle et n'y prêtait plus attention. Il n'avait jamais vu une telle personne, si fatiguée de vivre et si sombre.

Un silence glacé s'installa et Grégoire en profita pour observer sa nouvelle interlocutrice. Son visage pâle aux yeux entourés de cernes encadrés par ces longs cheveux presque blancs lui rappelait les gothiques-punk que l'on voit à la télé ou dans les rues des villes comme New York. Elle portait un sweat à capuche noir, habit plutôt inhabituel pour une fille de son âge. Ses bras étaient caché par les manches de ce sweat et elle tenait dans sa main droite un petit paquet de carte. Malgré tous ces détails et particularités, Grégoire ne trouvait pas Lili laide, au contraire. Il était intrigué par le passé et le chemin qu'elle avait du parcourir pour en arriver là, pour se présenter comme ça aujourd'hui. Il se promit de faire plus ample connaissance avec elle une autre fois, car il se sentait, une fois de plus, de trop:

-"Je crois que je vais y aller... Désolé de vous avoir interrompus alors que vous jouiez aux cartes."

Il se leva, passa entre les deux anthropes en veillant bien à ne pas les toucher, posa le magasine où il l'avait trouvé et se dirigea vers la porte qu'il avait emprunté quelques minutes plus tôt pour entrer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Effie S. Pendragon
Anthrope à votre service
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 22/02/2012

MessageSujet: Re: Découverte    Mer 4 Avr - 15:07

Lili l’avait rejointe. A elle deux, elle formait une étrange barrière qui empêchait Grégoire de s’approcher et d’entrer dans... leur monde ? Leur intimité ? Leur cercle ? Bonne question. Effie joignis ses mains, les torturant nerveusement tout en attendant que l’un d’eux fassent quelque chose. Elle avait recouvré son sang-froid et son impassibilité. L’intrus sondait Lili et il lui sembla discerner un sourire discret se dessinait sur son visage. Mais Grégoire changea d’expression et murmura d’une voix basse :

-"Je crois que je vais y aller... Désolé de vous avoir interrompus alors que vous jouiez aux cartes."

La jeune fille ne sût si son ton était ironique ou non mais eut un mouvement de recul lorsqu’il passa entre elles deux. Elle le suivit des yeux alors qu’il déposait le magazine sur une étagère. Grégoire se dirigeait déjà vers la sortie sans attendre une quelconque réaction de leur part.

- « Attends. » dit Effie d’un ton froid, sans s’occuper de savoir s’il l’avait entendue ou pas.

Elle traversa la pièce de sa démarche souple et aisée, récupéra son caban sur le dossier du fauteuil dans le coin et jeta un dernier coup d’œil à Lili :

-« On se revoit une autre fois ? »

Elle jeta la veste sur ses épaules, sans prendre le temps de l’enfiler et passe devant Grégoire en le bousculant légèrement. Alors qu’elle posait la main sur la poignée, elle se retourna vers lui :

- « Tu devrais arrêter d’arriver et de partir comme un voleur. On s’annonce quand on est bien élevé. »

En une phrase, elle venait d’évacuer tout la colère de la vieille et de se trahir complètement. Le garçon savait à présent pourquoi elle lui en voulait ce qui laissait sous-entendre qu’il avait une chance de se faire pardonner. Etait-ce bien ou mal ? Les flocons qui se déposèrent délicatement sur ses longs cheveux blonds, ne lui apportèrent pas la réponse quand elle sortit.

[Tchao amigos, Effie sort du RP.]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lili Caldin

avatar

Messages : 95
Date d'inscription : 07/03/2012
Age : 21
Localisation : Dans un endroit inacessible

MessageSujet: Re: Découverte    Mer 4 Avr - 19:15

Alors que le jeune homme s'apprête à sortir. Effie se tord les mains à côté de moi, mais elle se reprend en disant froidement au nouveau venu.

-Attend.

Ne se posant pas la question si il l'avait entendu. Elle attrape son manteau, le met sur ses épaules et bouscule le garçon égèrement. Je la regarde faire, comme dans un rêve. Les informations ne montent pas à mon cerveau.
Elle me jete un regard et me dit, en souriant:

-On se revoit plus tard.

Non, me laisse pas seule. Avec Lui. Avec un gars... Mais non, elle n'entends pas ma prièe muette. Je n'entends pas ce qu'elle dit à l'autre. Mes oreilles bourdonnent, et une boule se forme dans mon ventre. Quand Effie ouvre la porte, les flocons rentrent pour se poser sur le seuil de la porte, ainsi que sur ses cheveux. Un courant d'air froid balaye la pièce, pour disparaitre quand la porte se ferme dans un claquement.

La douce chaleur qui m'avait envi disparue. Tel un mirage. Une vague de froid me submerge. J'entours mon corps de mes bras, et va m'installer dans un large fauteuil, remontant mes jambes contre moi. Pendant un moment je promène un regard sur la pièce, sur la fenêtre, regardant dehors.
Une part de moi, la plus grande surement, souhaite qu'il parte... Mais une petite voix perce les barages de mes souvenirs et de la douleur. Je tourne mon regard vers lui. Le regardant entièrement, sans aucun gène, essayant même de m'accorcher à quelques choses. Mais ses yeux ne percent aucunes émotions. Non, il faut pas qu'il parte? Pas tout de suite en tous cas.
J'essaye de lui dire quelques chose, ou de linviter de jouer... Mais rien. Je me contente de le scruter, attendant une réaction de sa part.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Découverte    

Revenir en haut Aller en bas
 
Découverte
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» découverte d'un FNI: félin non identifié! (pv fely) sujet clos
» Une étrange découverte
» La découverte de l'équipe Aura (privé Trecko)
» Une découverte effrayante
» Découverte d'un nouveau sens...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Earth Girl :: Bâtiment principal :: Salle commune-
Sauter vers: